Comédienne de formation, j’ai finalement changé ma vocation d’origine pour celle d’être « derrière la scène », au sens théâtral comme au sens imagé – je suis vite devenue professeure de théâtre et metteure en scène, activités que j’ai fini par mettre de côté pour ne donner plus que des stages occasionnels, et choisir à ce jour d’être “la petite souris” qui accompagne chacun à oser monter sur la scène de sa propre vie à travers divers accompagnements.

Au final, peu importe l’outil ou le protocole utilisé ; ce qui est au centre de toute mon attention et de toutes mes recherches ces dernières années, c’est l’Épanouissement Personnel. Et cela commence par de nombreuses observations et de nombreux challenges sur moi-même…

.


L’Artiste qui sommeille en moi

Depuis toute petite, j’ai toujours eu un goût très prononcé pour l’Art du Corps en général – la gym, la danse, le théâtre, sans oublier une grande passion pour les déguisements et la couture. Dès que je le pouvais, je ne manquais pas de faire des petits spectacles de salon à la famille – aux grands rires de certains par moment – que ce soit pour répéter des choses vues à l’école, d’artistes dont j’étais fan, ou simplement inventés par moi-même. Vers l’adolescence, s’est ajouté à cela une grande passion pour les styles vestimentaires “en marge” de la société, m’amenant à m’affirmer telle que je voulais être, et ce, peu importe le regard de l’autre. Cette période a en réalité été décisive pour la suite de ma vie et ce suite à une phrase, une seule et unique de la part de ma Maman : ” Si tu aimes tant les vêtements originaux, les costumes, tout ça… Pourquoi tu ne te lances pas là-dedans pour plus tard ? “. Cette simple question a pris pour moi de très grandes proportions dans ma vie puisque l’année suivante, j’entamais les cours de théâtre du lycée, mes propres vêtements que je créais moi-même, et je commençais à m’intéresser à l’univers du cosplay. Puis, quittant le lycée, je me suis dirigée rapidement vers la branche qui me parlait le plus ; les Arts de la Scène (non sans une petite “erreur” de parcours de quelques mois en Licence d’Anglais, m’apercevant très vite que ce ne serait absolument pas pour moi ^^).

.

De l’Artiste à la Professeure

Trois années d’études passionnées ont passé et, au court de la troisième année, il s’est produit deux évènements qui m’ont complètement fait virer de bord ; deux cours qu’on nous enseignait, l’un qui demandait à ce que l’on se plonge dans la peau d’un metteur en scène, l’autre qui nous proposait d’écrire notre propre pièce. Lors d’une séance du cours sur la mise en scène, j’ai ressenti que j’avais tout autant de plaisir – si ce n’est plus – d’être “derrière la scène”, à guider et imaginer ce que je voulais voir naître sous mes yeux. Puis, lors du module sur l’écriture d’une pièce qui avait lieu le semestre suivant, n’ayant absolument pas confiance en moi et en mes capacités d’auteure, j’ai choisi d’écouter la petite voix qui était née en moi quelques mois plus tôt, et de construire un atelier théâtre afin de créer ma pièce à partir d’une inspiration d’écriture de plateau (m’inspirer d’improvisation de comédiens pour écrire). L’année suivante, Janvier 2015, je lançais mes tous premiers ateliers officiels et indépendants dans un petit théâtre de Lille, la boîte à rire. Il me restait encore 2 années d’études, mais peu importe, je voulais TRANSMETTRE plus que tout..

Lors d’un stage avec Alexandre Louschik

.

La Prof’ de Théâtre

J’ai passé presque 5 ans à donner des cours de théâtre sur Lille. Ce n’était pas des cours de théâtre “classiques” ; je ne faisais pas cours pour enseigner uniquement “comment devenir comédien” ou “apprendre à monter un spectacle”. Non. Mes cours enseignaient certes les bases de tout ce que l’on apprend en faisant du théâtre mais avec une direction particulière, une atmosphère qui prédominait toutes les séances : la prise de confiance en soi et l’épanouissement personnel. Mes cours étaient uniques et marchaient tellement que je devais créer des listes d’attente à peine l’année commencée. Et c’est avec douceur et bienveillance que j’ai, au cours de ces 5 années, accompagné de nombreuses personnes, tant en cours collectifs qu’en cours particuliers, cherchant toujours plus à me perfectionner, à aller toujours plus loin dans mes techniques et dans les outils que je pouvais utiliser avec le théâtre. J’étais passionnée. Je SUIS toujours passionnée ; passionnée par le bien-être que l’on peut être capable d’apporter aux autres, et tellement heureuse de voir les résultats qu’une “simple pratique” artistique peut avoir sur un individu, qui est un monde à lui tout seul.

.

Le Goût du Challenge

Seulement voilà. Comme je l’ai rapidement évoqué plus haut, cherchant toujours plus à m’enrichir et à grandir moi-même pour avoir cette justesse dans ce que je transmettais, est arrivé un moment où j’avais besoin MOI d’autre chose pour encore grandir, pour encore me dépasser ; ce quelque chose m’est venu très naturellement et sans peurs : partir vivre au Japon. Voilà une aventure qui me demanderait de lâcher prise sur de nombreuses choses et surtout, une bonne grande dose d’adaptation ! C’est tout ce dont je rêvais ! Me mettre dans une situation de total inconfort pour voir comment je réagirais… Et après quelques mois de préparation avec mon ex-compagnon (surtout longs parce que, bien sûr, nous n’avons pas fait les choses à moitié, nous avons NATURELLEMENT choisi de prendre notre chat avec nous), nous étions en route vers le pays du soleil levant, sans savoir ce qui nous attendrait là-bas.

Hakone, 2019

Et oser tout lâcher pour partir vivre au Japon fut l’une des plus merveilleuses décisions que j’ai pu prendre de toute ma vie. Certes, sur les premières semaines je n’ai pas toujours su rester confiante et joyeuse… Tout au long du voyage, je traversais des moments de doutes, et vers la fin, j’avais même comme une impatience de rentrer “à la maison”. Mais lorsque je prends du recul sur tout le positif et tout ce que ce challenge m’a apporté à ce jour dans ma vie, c’est inestimable. J’ai littéralement grandi “d’un bon”, comme si j’avais accompli quelque chose de monumental dans mon existence.

A mon retour du Japon, la vie m’a offert un “reset” total de ce petit noyau que j’avais construit depuis plusieurs années ; une séparation (heureusement en bons termes) après 7 ans de vie commune, la revente de mon lieu de vie, les confinements à répétition qui ne me laissaient pas reprendre correctement mon activité… J’ai passé 2020 à donner des “Cours Gruyère” (c’est à dire reprendre et interrompre au bon vouloir des institutions officielles), ce qui m’a poussé à prendre une grande décision ; PARTIR.

Chartreuse, 2022

.

La Voyageuse qui est en moi

On n’arrête pas une marcheuse qui a goûté au plaisir et à la grandeur du voyage ; le Japon a déclenché en moi cette passion pour la découverte de nouveaux horizons, de nouveaux lieux… En presque deux ans, apprendre à m’adapter est devenu comme un fil conducteur dans ma vie, que chaque nouveau départ m’incite à faire… Et cette question qui me trottait dans la tête depuis mon retour du Japon et qui ne cessait de revenir pendant tout 2020 : Pourquoi avoir découvert un pays à l’autre bout du monde avec mon sac à dos alors que je n’ai même pas découvert mon propre pays ?

C’est parti, Janvier 2021 départ pour Montpellier, Mars, me voilà partie pour commencer un Tour de France complètement improvisé avec mon 3008 et, quelques mois plus tard, le choix d’acheter et d’aménager un van afin de continuer mon tour, jusque Novembre 2022 (avec des périodes de pause tout de même, car je faisais en même temps une formation en Naturopathie – à la fois à distance et en présentiel). A ce jour, j’ai terminé mon Tour de France, mais je sais maintenant que je ne saurais jamais vraiment m’arrêter de voyager. Le Voyage fait partie de moi.

.

Nous sommes des êtres de Lien

Si les voyages m’ont bien appris une chose, c’est à quel point nous sommes des êtres de Lien ; toutes les rencontres que j’ai pu faire, qu’elles aient duré l’espace de quelques minutes – au passage, je dois bien avouer que je suis absolument sous le charme des rencontres qui ne durent que quelques instants, instants qui parfois peuvent bouleverser beaucoup de schémas en nous – ou que je sois encore en contact avec certaines personnes que j’ai rencontrées lors de mes voyages, tout cela m’a permis d’élargir ma Conscience et de Grandir un peu plus à chaque échange. Nous avons besoin les uns des autres pour Avancer.

Que ce soit une rencontre avec une personne qui ne partageait pas mon point de vue, ou une autre avec qui nous nous sommes emballés à partir à l’improviste dans des randonnées en pleine nature, en passant par le garagiste qui répare ma voiture en panne parce que je n’en n’ai absolument pas les connaissances pour le faire… TOUT est là, dans le Lien à l’autre. Chaque rencontre nous aide à Avancer et à Grandir, après, tout dépend de l’état d’esprit avec lequel nous abordons les différentes Rencontres.

.

Transmettre

J’accorde une grande différence entre la notion “d’enseigner” et de “transmettre”. A mon sens, on enseigne une chose que l’on a entendue, et que l’on finit par répéter “simplement”, sans avoir cherché à expérimenter par soi-même ce que l’on dit. A l’inverse, lorsqu’on transmet, on partage une expérience, une part de nous, de notre vécu. Et c’est lors de mes nombreuses méditations sur les routes de France que j’ai réalisé une chose : j’ai trouvé l’outil / l’expérience dont j’ai régulièrement besoin pour TRANSMETTRE ; les voyages.

Et oui ! Car peu importe l’accompagnement que je propose, qu’il soit collectif ou individuel, artistique ou “thérapeutique”, mon objectif reste toujours d’amener chacun vers un mieux être, un épanouissement personnel et vers une plus grande Confiance en Soi. Et quoi de mieux alors que de transmettre cela avec ce que je traverse moi-même lorsque ce je voyage seule, me sortant de ma zone de confort, me dépassant sans cesse, et m’adaptant à tout ce que la vie m’amène sur mon chemin ?

Tout est dit ; peu importe mon outil, je transmets toujours ce par quoi je suis passée moi-même. Et c’est là toute la qualité d’une transmission.

.

Aller ensemble vers un monde plus Lumineux

A aujourd’hui, je ne cesse de me lancer dans de nouveaux challenges et/ou nouveaux projets de vie. Ces derniers temps, en plus de m’enrichir encore et toujours à travers diverses rencontres et expériences, je m’intéresse de plus en plus à l’auto-construction de lieux en accord avec la nature. Je rêve de pouvoir créer un lieu en collectif où nous sommes tous plus responsables de nous-mêmes ainsi que du monde dans lequel nous vivons. Un lieu où nous pouvons évoluer chacun les uns grâce aux autres, nous amuser, nous détendre, nous entraider, bref CO-CONSTRUIRE ENSEMBLE.

Tout cela commence déjà par un travail sur soi, et c’est ce vers quoi j’œuvre au quotidien en travaillant sur moi-même et en accompagnant de nombreuses personnes à travailler sur elles, pour ensuite espérer que tous ensemble, nous parviendrons à faire naître de beaux projets.